Les 10 erreurs du professeur de langues

Récemment, j’ai dû arrêter un cours avec un étudiant sympa, motivé et sérieux. Je lui ai recommandé une collègue. Elle m’a appelé hier pour  me dire qu’après avoir fait un cours avec elle, il lui a envoyé un mail pour lui dire qu’il ne continuerait pas. Elle était un peu triste et énervée. J’ai donc pensé à ce billet de blog, bien que je ne sache pas ce qui s’est passé entre eux.

J’ai eu plusieurs professeurs (d’anglais, de catalan), j’ai observé les autres professeurs en entreprise, j’ai remplacé plusieurs professeurs et j’enseigne depuis plus de 6 ans. Voici donc les erreurs qu’un professeur de langues peut commettre.

1. Il arrive en retard

Je suis très surpris qu’un professeur puisse arriver en retard. J’ai pour habitude d’arriver au moins 10 minutes avant, pour me détendre un peu, préparer la salle, faire les photocopies, etc. Une collègue a perdu un cours car elle avait pour habitude d’appeler l’entreprise pour dire « pardon, je suis dans les embouteillages, j’arrive dans 30 minutes ! ».

2. Il commence le cours en retard

Si on commence à attendre que tout le monde soit là pour faire un cours, on va perdre 10 minutes sur un cours qui n’est parfois que d’une heure. Ok, on ne va pas commencer tout de suite une leçon, mais on doit au moins commencer à échanger.

3. Il part en avance.

Je ne parle pas des 3 minutes avant la fin où on peut tous terminer le cours, après avoir beaucoup étudié. Non. Je parle des professeurs qui, 10 minutes avant la fin, arrêtent le cours. J’ai remplacé une professeure qui arrêtait les cours avant pour… pouvoir aller fumer !

4. Il demande systématiquement aux étudiants de faire les exercices en cours

S’il est utile de faire quelques exercices en cours (surtout quand on sait que personne ne les fera à la maison), enseigner n’est pas « on fait la leçon pendant quelques minutes, puis les exercices ». Non. On échange, on communique, on pratique. L’exercice doit être un soutien, pas une fin. L’exercice aide un cours, il ne doit pas le meubler.

5. Il raconte sa vie

Beaucoup de professeurs parlent trop, or ce n’est pas à eux de parler. J’essaie de parler le moins possible, j’interviens juste pour poser des questions pour relancer l’activité. J’ai eu des professeurs d’anglais qui me coupaient la parole alors que j’essayais de parler !

6. Il parle en espagnol

Alors ça, c’est ahurissant. J’ai connu un professeur d’anglais qui commençaient son cours en parlant en espagnol pendant 10 minutes « hola chicos, hoy vamos a empezar por… ».

Dans mes cours, je parle tout le temps en français. Éventuellement, avec les débutants, il m’arrive d’expliquer quelque chose en espagnol quand je vois qu’ils sont perdus. En dehors de mes cours, je parle aussi en français et je leur demande de me parler en français, pour qu’ils pratiquent le plus possible.

7. Il est désorganisé

J’ai vu beaucoup de professeurs qui ne savaient pas où ils allaient. Un jour on travaillait le futur, le lendemain quelque chose qui n’avait rien à voir… On était perdus. J’ai pour habitude de noter ce qu’on a fait en cours, les erreurs commises, les difficultés rencontrées, les souhaits des apprenants. J’ai un dossier pour chaque cours et je fais une fiche :

8. Il va trop vite.

Ca, c’est une erreur que j’avais tendance à commettre. Pris par le temps, je voulais faire le maximum possible. J’avais l’habitude de repérer le meilleur étudiant du groupe et je voulais qu’il progresse le plus vite possible. Certes, un cours est toujours trop rapide pour le plus faible et trop lent pour le plus à l’aise, mais il faut trouver un rythme juste. C’est pour cela aussi qu’il m’arrive de changer les étudiants de groupe.

9. Il n’évalue pas le niveau

Trop de professeurs ne disent rien, jamais un petit « c’est bien » et n’encouragent pas. Ou, au contraire, beaucoup n’osent pas dire ce qui ne va pas. C’est vrai que certains sont susceptibles. J’ai une étudiante qui s’est fâchée parce qu’après s’être inscrite dans un groupe C1, je l’ai descendue de 2 niveaux. C’est idiot parce que j’ai fait ça pour qu’elle apprenne mieux et pour ne pas gêner les autres du groupe. Elle l’a pris personnellement et est allée se plaindre aux ressources humaines.

10. Il est l’ami des apprenants

Attention, je ne veux pas dire qu’il faut être dur et froid. Je suis même devenu ami avec plusieurs étudiants, mais après que le cours se soit terminé. Evidemment, il faut être sympathique, amusant, empathique et s’intéresser aux apprenants. Mais pas être le meilleur ami : nous sommes professeurs et l’autorité est une vertu.

Bien sûr, la principale erreur est… de ne pas savoir enseigner, mais je voulais juste partager ces 10 erreurs que je vois très souvent, comme apprenant ou comme collègue. Et vous, vous en voyez d’autres ?

Acerca de doctorbenji

Me llamo Benjamin y tengo 33 años. Después de un doctorado en derecho, soy profesor de francés en Barcelona

Publicado el febrero 24, 2018 en Blog y etiquetado en , , , , , . Guarda el enlace permanente. Deja un comentario.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

w

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: